Entretien, assurance, tout sur les maisons et appartements vacants

Vous avez hérité d’une maison en province et vous n’y habitez pas ? Vous voulez acheter un appartement à Rennes pour le louer ? Mais vous craigniez qu’il reste vacant et vous ignorez ce que cela peut entrainer ? Lorsqu’on dispose d’un logement inoccupé ou que l’on vient d’acquérir un bien, il arrive que celui-ci reste vide quelque temps. Ces logements vacants sont pourtant soumis à diverses obligations et doivent être entretenus. Ils doivent par exemple être couverts par une assurance habitation en cas de sinistre.

C’est quoi un logement vacant ?

Un logement vacant est un logement non meublé (ou mobilier insuffisant) ou inoccupé par le propriétaire ne serait-ce que temporairement. Il s’agit donc de logement :

Les habitations vacantes sont passibles d’une taxe dès que le logement a été vacant au moins 1 an au 1er janvier de l’année d’imposition.

Les impôts liés aux logements vacants

Une taxe doit être payée par les propriétaires des logements vacants à usage d’habitation. Cette taxe est soumise à quelques conditions pour être effective :

Il existe aussi des cas où il est possible d’être exonéré de la taxe. Cela se produit lorsque :

Assurance pour une maison ou un appartement vide

Si vous êtes propriétaire et que vous allez l’intention de quitter votre maison pour plusieurs mois, il vous faut vous renseignerauprès de votre assureur sur votre assurance habitation pour éviter les mauvaises surprises. Car certains contrats comportent la clause de non-habitation. C’est une clause suspensive de garantie contre le vol lorsque votre logement est inoccupé pendant 60 ou 90 jours cumulés dans une année, en dehors des week-ends. Veillez donc à procéder à cette vérification au moins 15 jours avant votre départ de votre logement.